Maillot Vintage LOSC Peaudouce

Maillot rétro du LOSC version Peaudouce.

100% polyester. Flocage en velours rouge.

Coupe ajustée.

Maillot officiel.

 

49,00 €

Guide des tailles

En savoir plus

Bernard Lama, le chat lillois

Devenu au fil du temps l’une des valeurs sûres du football français, le LOSC n’a pas toujours brillé et remporté des titres. Au cœur des années 1980, les supporters nordistes devaient se contenter de quelques coups d’éclat en Coupe de France (quart de finale en 87 et 88, demi-finale en 83 et 85). Club de milieu de tableau, voire en lutte pour le maintien, le LOSC comptait pourtant dans ses rangs un futur champion du monde, Bernard Lama.

Né tout près de Tours, c’est en Guyane que Lama passe son enfance, à jouer au foot sur la plage, en sautant sur tous les ballons à mains nues. Fort d’une technique inédite et d’une détente impressionnante, il se fait repérer assez vite alors qu’il jouait à l’USL Montjoly.
C’est finalement à Lille que Lama débarque en 1981, à tout juste 18 ans. Choc culturel et climatique garantis.


D’abord prêté à Abbeville en D2 il passe une première saison blanche, en phase d’apprentissage, avant d’être à nouveau prêté à l’échelon inférieur avec cette fois plus de réussite, puisqu’il dispute vingt-huit matchs avec Besançon, et réalise une excellente saison.
Convaincus par ses performances, les dirigeants lillois lui font alors signer un contrat professionnel, et lui confie le rôle de numéro deux, derrière Jean-Pierre Mottet. Après deux apparitions en première division et une saison tronquée par différentes blessures, le départ du titulaire du poste pour Toulon lui ouvre la porte du onze de départ lors de la saison 1986-1987. Une place qu’il ne perdra plus jusqu’à son départ du club à l’issue de la saison 1988-1989.
En cinq saisons professionnelles sous les couleurs lilloises (84 à 89), Bernard Lama a participé à 103 matchs de première division, et quinze matchs de Coupe de France, se payant même le luxe d’inscrire un pénalty lors de son dernier match, et une large victoire 8-0 face au Stade lavallois.

Après un an à Metz, il passa également une saison à Brest et Lens, avant de se poser à Paris (92 à 2000, entrecoupé d’une demie saison à West Ham en 1998), et de remporter ses premiers titres (vainqueur de la Coupe de France en 93 et 95, champion de France en 94, vainqueur de la coupe des coupes en 96). C’est sous le maillot parisien qu’il est désigné en 1994 meilleur joueur français par le magazine France Football.
Fort d’une solide réputation et de belles performances en club il garde également le but de l’équipe de France à partir de février 1993, et un match face à Israël.
Contrôlé positif au cannabis en février 1997 il perd sa place en sélection au profit de Fabien Barthez et est suspendu cinq mois. Malgré son retour de suspension, la hiérarchie est établie et c’est du banc qu’il vivra l’exploit de la génération 98, championne du monde, puis championne d’Europe deux ans plus tard.

Depuis sa retraite en 2001, il passe le plus gros de son temps à s’occuper de son association « Diambars », qui permet aux jeunes africains de profiter d’installations sportives de qualité, et de se faire connaître aux yeux des clubs européens.

 

 

Avis

Aucun avis pour le moment

Donnez votre avis

Maillot Vintage LOSC Peaudouce

Maillot Vintage LOSC Peaudouce

Maillot rétro du LOSC version Peaudouce.

100% polyester. Flocage en velours rouge.

Coupe ajustée.

Maillot officiel.

 

Donnez votre avis